DIDATTICA SCUOLA PRIMARIA

Didattica Scuola Primaria di Ercole Bonjean

Didattica della lingua italiana - Didattica della Storia - Didattica della Geografia - Didattica della matematica - Il metodo globale fonematico - Esercizi di grammatica - Testi di vario tipo - Prove di verifica - Lettura e comprensione del testo - Ortografia - Schemi per la costruzione del testo - Schede di dettati svolti in classe - Schede di valutazione delle competenze - Aspetti normativi e deontologici della funzione docente - Il testo poetico: analisi ed interpretazione, schemi di lavoro, schede.

lunedì 21 febbraio 2011

"Les larmes du crocodile" di Ercole Bonjean

Les larmes du crocodile

Les larmes du crocodile coulent en cascade dans les eaux du grand fleuve. La lune regarde et rit. Elle demande un peu de lumière au soleil qui se trouve dans l’ombre et photographie l’image. Le crocodile pleure, pleure pour la petite gazelle fragile qui courrait joyeusement entre les rives du fleuve.  Désormais, elle ne pourra plus courir. Elle ne pourra plus se nourrir de cette herbe nourrissante qui pousse près des eaux du grand fleuve. À cette pensée, les larmes augmentent avec la douleur et la tristesse infinie pour ces moments de méchanceté. Le visage jaune disparaît dans l’obscurité du ciel, le crocodile sent encore plus la solitude. Enfin il perd conscience et se laisse bercer par le sommeil libérateur. Il dort pendant quelques heures jusqu’à ce qu’un faible rayon de lumière le réveille. Le chemin de l’aube vient de commencer. La première sensation est celle d’un grand vide. Son ami l’estomac grogne de plus en plus et demande à être rempli. Comme tous les matins, il ne peut ignorer en aucun cas ce signal ; il entre dans le buisson le plus épais et le plus proche de la rivière. Il attend. Voici qu’il tend l’énorme bouche vers le ciel bleu, tandis que la salive coule généreusement entre deux magnifiques rangées de dents  pointues. Maintenant il est prêt à sauter, qu’elle est belle cette tendre gazelle ! Il monte et descend, l’estomac se tait.  L’aube termine son voyage, il fait plein jour. Le crocodile s’est endormi. Il rouvre ses yeux au cœur de la nuit. Il est triste, plonge lentement dans les eaux de la rivière qui lui souhaites la bienvenue et le réconfortent. Il pleure et repense à la jeune et tendre gazelle qui goûtait joyeusement l’herbe savoureuse. Il ne parvient pas à se mettre le cœur en paix et souffre, souffre pour la méchanceté en lui. Enfin, fatigué, épuisé par les émotions de la journée, il s’endort, enveloppé par la couverture chaude d’eau et de boue.
La lune regarde et rit. 

Ercole Bonjean




Visualizza e stampa con Google Docs
Se questo post ti è piaciuto, condividilo su FaceBook, Twitter o Google Plus
Se non hai trovato quello che cercavi, cerca nel sito

0 commenti:

Posta un commento